Le parfait brisoleur

La plus grande brisolée du monde !


 

Le 29 octobre 2000, Fully faisait son entrée au "Guiness Book of Records" en faisant la plus grosse brisolée du monde: 2000 kilos d'un seul coup ! Le grand "brisoloir" utilisé pour l'occasion est toujours visible au centre du village de Vers-l’Eglise.

Le parfait brisoleur

Matériel et astuces

N’est pas bon brisoleur qui veut. Un bon brisoleur doit avant tout se munir d’un bon brisoloir, soit d’un appareil permettant de rôtir les châtaignes. Dans le pire des cas et pour de petites quantités, une vieille poêle criblée de trous peut faire l’affaire. Si la tablée est conséquente, préférer le tambour d’une machine à laver dont on n’a plus prévu de se servir, munie d’une poignée et d’un support pour le faire tourner.

Quant aux moins bricoleurs et aux plus prudents, ils trouveront dans les commerces spécialisés de Fully des appareils de tous types et à tous les prix.

Tout l’art consiste ensuite à cuire les fruits sans les carboniser, en laissant la flamme vive lécher les châtaignes, mais pas trop. On veillera donc à tourner régulièrement le brisoloir afin de bien répartir la chaleur.

Préparation

Attention, avant d’être grillées les châtaignes doivent être préparées. D’abord, il se peut que des vers aient élu domicile dans quelques fruits. Pour les repérer, il suffit de les tremper dans l’eau durant une vingtaine de minutes. Les fruits véreux ou pourris flottent, tandis que les sains coulent.

Ensuite il s’agit d’«ourler» les châtaignes, soit d’inciser leur enveloppe avec la pointe d’un couteau. Cela permet d’éviter que les fruits explosent durant leur rôtissage et facilite également leur épluchage.

Brisoleur, brisoloir...

Le brisoloir est l'ustensile dont on se sert pour rôtir les châtaignes, qu'il s'agisse d'une poêle en fonte, d'un cylindre ou de tout autre appareil.

Le brisoleur désigne en revanche la personne qui maîtrise l'art délicat de la brisolée et donc le maniement du brisoloir !

Galerie